Louis et les grands esprits du siècle

Louis veut que le royaume de France devienne le centre de la connaissance et du savoir. Il encourage les facultés dans les grandes villes, notamment la création de la Sorbonne à Paris dès 1253 avec Robert de Sorbon, son ami et confesseur. Louis accueille régulièrement de grands intellectuels comme saint Thomas d’Aquin.

Saint Louis médiateur entre le roi d'Angleterre et ses barons, Georges Rouget, 1820
Saint Louis médiateur entre le roi d’Angleterre et ses barons, Georges Rouget, 1820

Louis et la justice

Louis est un roi réformateur, diplomate et juste. Cherchant à imiter le Christ, et investit d’une mission sacré, Louis prêche par l’exemple. Pour lui, la justice est son premier devoir. Il vise donc à instaurer une justice royale, supérieure aux intérêts seigneuriaux. Pour cela Louis crée une ordonnance en 1245 et enquête sur la justice conduite dans son royaume en 1247. Un de ses vassaux, Enguerrand IV de Coucy, seigneur de Montmirail est emprisonné et puni d’une forte amende pour avoir pendu trois malheureux qui chassaient par erreur sur ses terres. Le roi Louis IX met en place une administration judiciaire dans le royaume avec des baillis et des prévôts pour faire respecter la justice.

Le sire de Joinville, compagnon de Louis IX, rapporte même que le roi rendait la justice de ses sujets à l’ombre d’un vieux chêne de Vincennes. Reconnu à travers toute l’Europe pour sa neutralité dans les conflits entre les puissants, de nombreux monarques font appel à lui pour régler leurs différends. Ainsi Louis intervient entre Frédéric II et le pape Innocent IV pour tenter de les réconcilier, en vain.

Lire l’épisode IV